The growth of Crowdfunding sites comes with vagueness of the law for the donors

France Liberte Egalite FraterniteCrowdfunding is trendy. This new means of finding funds to see a project trough is developing fast thanks to the internet. In the beginning the movement benefited artists and writers who saw their music or literary compositions rejected by advisors and publishing houses. From this point onwards, Artists, CEO’s for profit and nonprofit enterprises would take advantage of Crowdfunding platforms to collect funds.

On the other hand side, individuals wishing to chose projects or to invest sometimes with a loss, donate or lend money. The model is globally the same: requestors present their projects, quantify their needs and everything is made public via an online Crowdfunding platform. If the desired sum is obtained in the assigned time, the project is financed – otherwise all donors get their money back.

WiSeed FranceOn paper this is simple enough; the problem is that as more and more Crowdfunding sites appear, they all adopt a different model. This results in perfect opacity because depending on the financing model chosen, the outcome for the investors is quite different.

(Staff Translation)

L’essor des sites participatifs s’accompagne d’un flou juridique pour les donateurs

Le “crowdfunding”, ou financement communautaire, est à la mode. Ce nouveau moyen de trouver des fonds pour mener à bien un projet se développe à grande vitesse grâce à Internet. Au départ, le mouvement a profité à des artistes et écrivains qui voyaient leurs compositions musicales ou livres rejetés par les majors et maisons d’édition. Désormais, les artistes, chefs d’entreprises et humanitaires passent par ce type de plateforme pour récolter des fonds.

A l’autre bout de la chaîne, des particuliers désireux de choisir des projets où investir, parfois à perte, leur donnent ou prêtent de l’argent. Le modèle est globalement toujours le même : le demandeur présente son projet, chiffre ses besoins et le tout est mis en ligne sur une plateforme de collecte de fonds. Si le montant est atteint dans le temps imparti, le projet est financé, sinon tous les internautes récupèrent leur argent.

Sur le papier, c’est simple ; le problème, c’est que de plus en plus de sites participatifs voient le jour, et qu’ils adoptent chacun un modèle différent. Le tout dans la plus parfaite opacité, car selon le modèle de financement sur lequel ils reposent, les conséquences pour les investisseurs particuliers ne seront pas les mêmes.

From Les Mondes

Sponsored Links by DQ Promote

Send this to a friend